"Johnny Depp est un acteur fantastique" : Amber Heard brise le silence pour la première fois

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce sera sa première interview après le coup de tonnerre du verdict rendu le 1er juin lors du long et éprouvant procès qui l'a opposée à son ex-mari, Johnny Depp.

Depp réclamait 50 millions de dollars à Amber Heard pour avoir laissé entendre qu'il l'avait violentée dans un éditorial du Washington Post en 2018. L'acteur avait auparavant avait perdu un précédent procès en diffamation en 2020 face au tabloïd britannique The Sun qui l'avait qualifié d'"homme qui bat sa femme". La défense du journal avait alors présenté 14 accusations de violences envers l'acteur entre début 2013 et mai 2016. Et les juges de la Haute Cour de Londres avaient estimé que 12 des 14 incidents violents relatés par l'actrice étaient "substantiellement vrais".

Cette fois-ci, le 1er juin dernier, le jury du tribunal de Fairfax, en Virginie, a conclu que Amber Heard avait diffamé Johnny Depp sur les trois chefs d'accusation. Il devra recevoir 10 millions de dollars en frais compensatoires liés aux opportunités de carrière perdues et 350 000 dollars en dommages-intérêts. Amber Heard devra recevoir de son côté 2 millions de dollars de dommages-intérêts de la part de Depp, le jury ayant estimé qu'il l'avait diffamée dans une interview au Dailymail.

Un verdict qui a sonné comme un avertissement pour de nombreuses voix féministes, qui y ont perçu une forme de "backlash" post-#MeToo, ce recul qui suit traditionnellement les grandes avancées en matière de droits des...

Lire la suite


À lire aussi

Des femmes "agressées, harcelées, violées" : Alanis Morissette brise le silence
Violée à 15 ans par son entraîneur, la patineuse Sarah Abitbol brise le silence
"Briser le silence" : Melody Gardot confie avoir été victime de violences conjugales

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles