Johnny Depp contre Amber Heard : l’actrice révèle être harcelée depuis le début du procès

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Amber Heard s’est exprimée à la barre une dernière fois avant la fin du procès pour diffamation qui l’oppose à Johnny Depp.

Le procès touche à sa fin. Cette dernière semaine a particulièrement été riche en rebondissements, notamment grâce au témoignage décisif de Kate Moss. En effet, le top model a révélé n’avoir jamais subi de violence de la part de Johnny Depp. Les deux stars ont ensuite été rappelées à la barre une dernière fois. Mercredi, l’acteur a de nouveau démenti fermement les accusations émises par Amber Heard. Ce jeudi 26 mai, l’actrice a, de son côté, tenu à partager avec la Cour l’ensemble des menaces dont elle est victime depuis le début du procès. En effet, submergée par l’émotion, elle a révélé être « harcelée, humiliée et menacée tous les jours ». Elle explique que même sa fille Oona fait l’objet de violentes menaces : « Des gens veulent me tuer et ils me le disent tous les jours. Des gens veulent mettre mon bébé au micro-ondes et me le disent. Johnny m’a menacée, il m’a promis que si je venais à le quitter, il me ferait penser à lui tous les jours de ma vie. »

Lire aussi >> Procès Johnny Depp : comment Amber Heard est devenue la grande méchante sur les réseaux sociaux

« Je suis un être humain, je ne mérite pas ça »

Amber Heard a, par la suite, fait référence aux multiples messages et vidéos qui tournent à son encontre sur les réseaux sociaux : « Je ne suis pas assise dans cette salle d’audience à ricaner. Je ne suis pas assise dans cette salle d’audience à rire et à faire des blagues sarcastiques....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles