Johnny Depp perd son procès contre « The Sun » qui l’avait qualifié de « mari violent »

Pauline Bosquet
·1 min de lecture

Après trois semaines de procès, le verdict est tombé ce lundi 2 novembre, l’acteur Johnny Depp a perdu son procès qui l’opposait au tabloïd « The Sun ».  

Le verdict est tombé ce matin, vers 10 heures, après un procès de trois semaines grandement médiatisé et rempli de rebondissements, durant lequel le quotidien de Johnny Depp et de son ex-compagne Amber Read a était décortiqué dans les moindres détails. Et c’est un coup dur pour l’acteur puisqu’il vient de perdre son procès en diffamation contre le tabloïd « The Sun ». Une procédure judiciaire intentée après que le magazine britannique l’avait qualifié de « mari violent », dans l’un de ses articles datant de 2018. Pour justifier ce qualificatif, « The Sun » s’était appuyé sur quatorze moments durant lesquels l’interprète de Jack  Sparrow s’était montré violent, selon l’actrice de 34 ans. Des accusations que l’acteur n’a pas pu accepter et qui l’ont amené à entamer ce douloureux procès.  

Des propos « substantiellement vrai » 

Par ce procès, Johnny Depp voulait laver son honneur. Son avocat, David Sherborne avait demandé au juge Andrew Nicol, en charge de l’affaire, de redorer l’image de l’acteur face à ces « accusations scandaleuses » et « fausses ». Mais, si ces trois semaines de combat judiciaire, en juillet dernier, à la Haute Cour de Londres, ont vu passer à la barre bon nombre de  témoignages pour défendre le comédien, comme ses ex-épouses  Vanessa Paradis et Wynona Ryder, ou encore son personnel, cela n’a pas suffit à faire basculer le jugement en sa faveur. Ce lundi 2 novembre, le juge...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi