Johnny Hallyday : cette amitié brisée à cause d’Adeline Blondieau, son ex-femme

·2 min de lecture

Près de trois ans après sa mort, Johnny Hallyday continue de faire la Une des magazines people. Sa famille, ses amis et ses collaborateurs se succèdent dans les médias pour dévoiler de nouvelles histoires croustillantes sur la vie du rockeur préféré des Français. Mais dans chaque récit, il y a plusieurs versions. Adeline Blondieau était sortie du silence pour faire quelques révélations sur l’enfer qu’elle a vécu pendant son mariage avec le chanteur. L’actrice avait en effet épousé Johnny Hallyday pour la première fois en 1990, alors qu’elle n’avait que 18 ans. Un mariage “très violent” pour la jeune femme, submergée de critiques de la part des fans du Taulier. De plus, en 2015, Adeline Blondieau avait accusé son ex-mari de l’avoir violée quand elle avait 14 ans. Après la disparition de Johnny, elle souhaitait tourner la page : elle a ainsi vendu aux enchères ses affaires personnelles, et même sa robe de mariée.

Mais selon les récentes confidences de Sacha Rhoul, la seconde épouse de Johnny Hallyday n’aura pas non plus eu un comportement exemplaire. L’ancien secrétaire particulier du rockeur dévoile sa propre version de l’histoire dans son livre Johnny Hallyday et les anges gardiens, la vérité enfin révélée, à paraître vendredi 6 novembre 2020. Dans son ouvrage, auquel nos confrères de Voici ont eu accès, il raconte notamment avoir servi de “souffre-douleur” à Adeline Blondieau… Sacha Rhoul explique que la grande différence d’âge du couple a beaucoup joué sur l’attitude de la jeune femme, avec qui “le courant n’était pas passé”. Celle que Johnny surnommait “Dadou” ne cessait selon lui de “se comporter comme une gamine”. Aujourd’hui, l’ex-secrétaire déplore la réaction de son ami et patron face à leur mésentente : “Cela finissait par devenir épuisant. Comme il était très amoureux, on ne pouvait pas faire la moindre remarque ni la moindre critique, où il se mettait en colère immédiatement”, confie-t-il.

Sacha Rhoul revient ainsi sur le calvaire que lui a fait vivre Adeline (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite