Johnny Hallyday « sous influence » ? C'est ce que sous-entendait Régine à la mort du rockeur

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Elle a régné sur plus de vingt boîtes de nuit, Régine était femme d’affaires mais aussi chanteuse et comédienne. « La reine noire de nos nuits blanches », comme l’avait surnommée Françoise Sagan, s’est éteinte hier à l’âge de 92 ans. L’amie des « vedettes », ces gens de lettres, ces comédiens et autres personnes fortunées, comptait également parmi ses proches un certain Johnny Hallyday. À sa mort en décembre 2017, Régine a confié sa surprise quant au partage de l’héritage de l’idole des jeunes.

À découvrir également : Mort de Régine : retour sur la vie de la reine de la nuit

« Ça ne ressemble pas à Johnny »

Tantôt sa confidente, tantôt sa conseillère, Régine avait un lien tout particulier avec l’interprète d’Allumez le feu. Très surprise à l’annonce des dernières volontés de son ami, elle s’avouait pantoise face au choix de Johnny de déshériter ses deux aînés Laura Smet et David Hallyday. « Je suis étonnée que Johnny puisse faire une chose pareille parce que c'est un homme d'une grande intelligence, d'une grande bonté », confiait-elle à nos confrères de CNEWS en février 2018.

Elle a ajouté : « J’ai vu naître David, je connais Laura, et ce ne sont pas des enfants avides. Pendant longtemps, ils n'ont pas vu leur père, je pense que ce n'est pas naturel de la part de Johnny ». Régine avait du mal à croire que le Johnny qu’elle avait connu aurait pu agir ainsi de son...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles