• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Johnny Hallyday : ce “service hallucinant” demandé à Jacques Chirac

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Près de quatre ans après sa mort, le 5 décembre 2017 des suites d’un cancer du poumon, Johnny Hallyday reste le rockeur préféré des Français. Ses amours tumultueuses et ses idylles secrètes, ses déboires judiciaires avec le fisc, sa jalousie maladive envers les autres chanteurs, son comportement parfois odieux envers sa dernière épouse Laeticia, ou encore ses penchants pour les substances récréatives… Malgré sa disparition, le Taulier ne cesse de faire parler de lui. Ceux qui ont eu l’occasion de le côtoyer dans la sphère privée sortent un à un du silence pour distiller leurs plus croustillantes anecdotes. Et cette fois-ci, c’est au tour de Patrice Gaulupeau. Celui qui fut le caméraman de Johnny Hallyday pendant de nombreuses années, entre 1989 et 2003, a décidé de se confier pour la première fois sur sa collaboration avec la star.

Dans son livre Petites histoires secrètes de 15 ans de tournage, édité par Display Productions le 9 septembre 2021, le réalisateur dresse le portrait (sans concession) de l’idole des jeunes dans son intimité. Et comme beaucoup d’autres célébrités, Johnny Hallyday était capable de se comporter en véritable diva… avec les caprices qui vont de paire. Patrice Gaulupeau raconte notamment une anecdote survenue lors du tournage des Coulisses du Parc, en 1993. Pour les besoins du film, le caméraman et ses équipes se sont entretenus avec de nombreux proches du rockeur, parmi lesquels Eddy Mitchell ou encore son propre fils, David Hallyday. Mais le plus connu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles