José González revient en douceur avec “El Invento”

Juliette Poulain
·1 min de lecture
José González dans le clip El Invento
José González dans le clip El Invento

El Invento inaugure une série de grandes premières pour José González. C’est son premier single depuis la parution de Vestiges & Claws, son dernier long format, il y a six ans. C’est la première fois qu’il chante en espagnol, la langue maternelle de ses parents argentins. Et c’est bel et bien sa première sortie solo chez City Slang, le label avec qui il a déjà collaboré au début des années 2010 pour les deux albums de son groupe JUNIP. Dans cet élan de renouveau, le chanteur livre un single aux embardées folk familières pour répondre à un kaléidoscope de questions existentielles.

En attendant El Invento

Sur une cascade de notes flirtant avec la mélancolie apparaît un José à la mine déconfite. C’est seulement quand l’enfant arrive pour jouer que la morosité se dissout. Dans un communiqué, le folk singer confie avoir été inspiré par sa fille : “De temps en temps, j'essaie d'écrire des paroles en espagnol - cette fois, j'ai réussi ! Je suppose que le fait de parler à Laura en espagnol tous les jours m'a aidé. J'ai commencé à écrire El Invento vers 2017. Elle avait alors sept mois. La chanson traite des questions - qui nous sommes, où nous allons et pourquoi ? Qui pouvons-nous remercier pour notre existence ? Historiquement, la plupart des traditions ont inventé des réponses à ces questions. D'où le nom de la chanson : El Invento”

Six ans d’ab

Lire la suite sur lesinrocks.com