« Je suis joueur de football et je suis gay » : l’australien Josh Cavallo fait son coming out

·1 min de lecture

Le footballeur a annoncé mercredi son homosexualité sur les réseaux sociaux, déclenchant une vague de soutien. Dans le monde, ils sont seulement deux recensés actuellement à l’avoir fait en activité.  

Le footballeur australien Josh Cavallo a annoncé mercredi son homosexualité, devenant ainsi le premier joueur en activité du Championnat d'Australie (A-League) à le faire, suscitant de nombreux messages de soutien dans le monde sportif. « Je suis joueur de football et je suis gay », a déclaré sur les réseaux sociaux Cavallo, 21 ans. « Tout ce que je veux, c'est jouer au football et être traité équitablement », a expliqué l'ancien international Espoirs australien. « Essayer de jouer au mieux de vos capacités et vivre une double vie c'est épuisant, c'est une expérience que je ne souhaite à personne », a-t-il admis. 

Lire aussi >> C’est mon histoire : « Mon mari a fait son coming-out »

Peu de footballeurs professionnels ont fait leur coming out. Ceux qui le font attendent généralement leur retraite pour sauter le pas, pour éviter les remarques homophobes des spectateurs.  

« C'est stupéfiant de savoir qu'il n'y a aucun joueur de football professionnel gay en activité » 

Le premier à l’avoir fait était l'Anglais Justin Fashanu dans les années 1990. Le joueur s'est suicidé en 1998 après avoir arrêté le foot et après des années de harcèlement homophobe. Cavallo a lui-même indiqué que le cas de Fashanu était présent dans son esprit alors qu'il considérait l'éventualité de se confier sur son orientation sexuelle : « Son suicide huit ans après son coming-out m’a fait réfléchir. » Ils sont seulement deux joueurs professionnels...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles