Une joueuse de basket de haut-niveau abandonne la Coupe du monde pour s’occuper de sa fille

© PIERRE EMMANUEL DELETREE /SIPA

Valériane Ayayi Vukosavljević, joueuse de l’équipe de France de basket, a annoncé qu’elle ne participerait pas à la prochaine Coupe du monde pour s’occuper de sa fille de sept mois. En 2021, elle avait disputé les Jeux olympiques de Tokyo enceinte de trois mois.

Elle était revenue dans la compétition en avril dernier, trois mois seulement après son accouchement. Mercredi 15 juin, la basketteuse française Valériane Ayayi Vukosavlević a finalement annoncé qu’elle ne participerait pas à la prochaine Coupe du monde de basket, du 22 septembre au 1er octobre prochains, afin de s’occuper de sa fille née en janvier.

« Après une année intense, je marque une courte pause internationale », a indiqué sur Twitter la maman-athlète. En cause, une « organisation et logistique compliquées », qui ne lui ont pas permis d’emmener son bébé de sept mois en Australie, où se jouera le mondial. « Objectif inchangé », rassure cependant l’ailière de l’équipe de France, qui donne rendez-vous à ses fans en 2024, à l’occasion des Jeux olympiques de Paris.

Ap une année très intense, je marque une courte pause internationale; je ne participerai pas à la Coupe du Monde avec @FRABasketballOrga et logistique compliquées pour un bébé de 7 mois à mes côtés. Vers travail avec la fédération pour la suite.Objectif inchangé, @paris2024 ! pic.twitter.com/bU77ztH4sD

— Valériane A. Vukosavljevic (@valeriane_ayayi) June 15, 2022

Enceinte et en débardeur

La grossesse de Valériane Ayayi Vukosavljević, qu’elle avait tenue secrète auprès des médias et d’une partie de son équipe autant que faire se pouvait, ne l’avait pas empêchée de disputer le championnat d’Europe et les Jeux Olympiques de Tokyo en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles