Une joueuse de rugby australienne interdite de match pour avoir traité Elizabeth II d’“imbécile”

Quino Al

Le post est resté huit heures, à peine, sur Instagram. Huit heures de trop. Alors qu’une grande partie de la planète se recueillait après la mort de la reine Elizabeth II en lui rendant hommage, Caitlin Moran, une joueuse de rugby australienne, a profité du moment pour donner son avis sur la royauté en appelant la reine décédée, une “imbécile”. Il n’en a pas fallu plus pour que la Fédération nationale de rugby s’empare du sujet. Pour la première fois de l’histoire du rugby féminin, l’instance a décidé de suspendre une joueuse pour un incident survenu en dehors du terrain, rapporte Vice.

Mais les sanctions à l’encontre de la joueuse de 25 ans ne s’arrêtent pas là. En plus de devoir regarder ses coéquipières jouer le prochain match, Caitlin Moran s’engage à renoncer à 25 % de son salaire jusqu’à ce qu’elle complète une formation sur “l’utilisation appropriée des réseaux sociaux”.

Le commentaire de Caitlin Moran sur la reine n’est pas gratuit et ne vient pas de nulle part. Il s’inscrit dans un contexte historique et social que la mort d’Elizabeth II est venue raviver. La joueuse de rugby, gagnante de la Coupe du monde en 2017, fait partie du peuple indigène. Par son post Instagram, elle rappelait donc que la Couronne britannique avait mené des campagnes de colonisation dans le passé dont la reine Elizabeth II ne parlait pas.

“La relation entre le peuple indigène et la monarchie est complexe. Si Caitlin a fait quelque chose de mal, la Fédération l’analysera et nous aviserons”, l’a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Santé mentale, sexualité, addictions : la Ciivise alerte sur les conséquences à long terme de l'inceste
Affaire PPDA : trois nouvelles accusations de viols et d’agressions sexuelles contre l'ex-présentateur
En Iran, le décès de la jeune Mahsa Amini, battue à mort par la police des mœurs, suscite l’indignation
À Paris, les plaintes pour violences sexuelles ont augmenté de 30 % en 2022
Iran : un nouveau projet liberticide prévoit de contrôler le port du voile par reconnaissance faciale