Un jour, un club : Quand Toulouse a maîtrisé Maradona

Emmanuel Rupied
·1 min de lecture

Les années passent, les souvenirs restent. Lorsque Beto Marcico, Gérald Passi ou encore Pascal Despeyroux ont regardé dans le rétroviseur à l'aube de leur carrière, ils ont pu mesurer l'impact qu'ils ont eu dans leurs clubs respectifs ainsi que dans leur sélection nationale. Mais ce qu'ils ont réalisé le premier soir d'octobre 1986 a certainement dépassé tout ce qu'ils auraient pu espérer.

Divin Maradona

Une semaine plus tôt, les trois hommes se déplacent dans l'antre du diable. Toulouse est qualifié pour la première fois de son histoire en Europe et pour ce match d'ouverture de la Coupe de l'UEFA, le sort a réservé à la ville rose un bien beau cadeau de bienvenue. Le Naples de Maradona et son Vésuve du San Paolo. Les Italiens n'ont pas revu leur Argentin préféré sous le maillot bleu ciel depuis la fin de saison précédente. Entre temps, Diego est devenu champion du monde pour la deuxième fois de sa carrière avec l'Argentine. Il est autant adoré que détesté après sa "main de dieu" face à l'Angleterre mais aussi pour son slalom devenu historique dans le même match.

Après être passé sur tous les écrans de la planète, Maradona peut revenir chez lui où les Napolitains l'attendent...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi