Le jour où Yannick Noah a gagné un chef d’œuvre de la joaillerie de luxe

·1 min de lecture

Chaque année sur le court central de Roland Garros, le vainqueur du tournoi de tennis soulève fièrement la coupe des Mousquetaires. Mais saviez-vous que l'on doit cette coupe au plus ancien joaillier du monde, l'entreprise française Mellerio ?

Ce 5 juin 1983, la France retient son souffle… Sur le court central de Roland Garros, Yannick Noah affronte le Suédois Mats Wilander. L’enjeu est immense, historique même pour le tennisman français. Cela fait 37 ans qu’un joueur tricolore n’a pas gagné ce prestigieux tournoi du Grand Chelem. Mats Wilander ne lâche rien, le troisième set est épuisant… Mais Yannick Noah tient bon et remporte la victoire devant un public en liesse. Les photographes immortalisent le champion soulevant le Graal : la coupe des Mousquetaires. Mais savez-vous que c'est Mellerio, le plus ancien joaillier au monde et une entreprise française qui appartient à la même famille depuis des siècles, qui fabrique ce trophée en argent ?  

Depuis le 16e siècle, la famille Mellerio s'est en réalité spécialisée dans les broches et les bijoux. Elle a gagné sa renommée grâce à de prestigieuses clientes parmi lesquelles Marie-Antoinette, Joséphine de Beauharnais et plus récemment la reine d'Espagne ou la princesse de Monaco. 

Mais Mellerio donne aussi dans le sport. C'est notamment la maison de joaillerie qui a créé le convoité Ballon d'Or pour les footballeurs. Et c’est donc elle qui fabrique depuis 1981 la fameuse coupe des Mousquetaires, après avoir gagné un appel d'offres ...


Lire la suite sur Europe1