Journée mondiale de la fibromyalgie : une maladie de femmes ? Plus maintenant et heureusement !

La fibromyalgie est une forme de douleur chronique diffuse associée à d’autres symptômes tels que de la fatigue et des troubles du sommeil et cognitifs. Entre 1,4 et 2,2 % des Français seraient concernés mais l’absence de marqueur biologique rend le diagnostic difficile à poser. A cette réalité clinique complexe s’ajoute le fait que la maladie a longtemps été considérée comme « une maladie de femmes », les patientes étant alors victimes de préjugés. Qu’en est-il aujourd’hui ? Décryptage avec Carole Robert, présidente de l'association Fibromyalgie France et le Pr Gisèle Pickering*, pharmacologue spécialiste de la douleur, à l’occasion de la journée mondiale de la fibromyalgie le 12 mai.

Selon les estimations de l’Assurance maladie, les femmes âgées de 30 à 55 ans sont plus souvent concernées (8 à 9 cas sur 10) par la fibromyalgie, comment expliquer cette prévalence ?

C.R : Au départ, il y avait bien cette idée qu’il s’agissait d’une maladie de femme, au point que quand des hommes pensaient avoir une fibromyalgie et se rendaient chez leur médecin d’eux-mêmes, on leur répondait effectivement que « c’est une maladie de femme », cette croyance était très forte. Il y a à la fois l’idée que cette pathologie n’existe pas chez les hommes et l’idée, qui plus est, qu’un homme doit être solide et est censé supporter la douleur alors que nous "pauvres" femmes nous ne la supportons pas...

G.P : On observe effectivement une forte prédominance des femmes parmi les patients diagnostiqués. Cette forme représentativité dépend notamment de la manière dont on diagnostique la fibromyalgie. Les médecins utilisent par exemple les critères émis par l’American College of Rhumatoloy dont certains datent de 1990 où effectivement le ratio femmes/hommes était de 13,7 par rapport à 1. Mais les critères récents montrent une prédominance chez les femmes mais moins élevée : 1,4 par rapport à 1 chez les hommes. Tout dépend donc de la manière dont on pose le diagnostic. Par ailleurs dans la population générale, les médecins reçoivent souvent plus de femmes que d’hommes en consultation pour la fibromyalgie,...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "La fibromyalgie touche davantage les femmes que les hommes. Et ces douleurs poussent à la dépression"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles