Journée mondiale de l’hygiène menstruelle: informer pour combattre les idées reçues

Ce samedi 28 mai, c'est la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle. Plan international est une ONG qui œuvre pour l'égalité entre les jeunes filles et les garçons. Selon une étude menée avec OpinionWay, un tiers des adolescentes ont honte d'avoir leurs règles. Les clichés et discriminations sont toujours présents dans le quotidien des femmes.

En France, 35% des jeunes filles avouent avoir déjà été victimes ou témoins de moqueries sur leurs règles. Juliette Bénet est porte-parole de l'ONG Plan international France, et pour elle, la journée du 28 mai est essentielle pour s'informer et combattre les clichés: « La première façon de combattre les stéréotypes, les préjugés, c’est l’éducation. Si des fausses croyances persistent, c’est parce qu’il y a un manque d’éducation, d’information à ce sujet. »

« Changeons les règles »

Horoh est bénévole pour Plan international, elle organise le projet « Changeons les règles », avec des ateliers à destination des jeunes: « L’idée sera de construire un arbre des préjugés qui existent en France, mais qui sont beaucoup plus présents dans les pays en voie de développement. On nous a toujours répété qu’une jeune fille qui a ses règles, c’est une jeune fille qui est impure. Ce n’est pas facile parce que ce sont des tabous qui existent encore et qui sont très présents, surtout au niveau de cette population. »

En France, une fille sur deux a déjà manqué l'école à cause de ses règles. En Inde, la menstruation perturbe la scolarité des trois quarts des jeunes femmes.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles