Journée mondiale de l'AVC : Quels signes faut-il connaître ?

En France, chaque année, 155 000 nouvelles personnes sont touchées par un accident vasculaire cérébral, et 62 000 vont en décéder. Pour lutter contre ce fléau, la Société Française Neuro-Vasculaire (SFNV) se mobilise chaque année aux côtés d'autres organisations internationales dans le cadre de la Journée mondiale de l'AVC. Le but : sensibiliser aux principaux problèmes liés à cette pathologie qui touche 1 personne toutes les cinq secondes dans le monde.

On parle d'accident vasculaire cérébral pour désigner l’arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau d’une partie du cerveau. D'après la SNFV, « les maladies vasculaires cérébrales sont la première cause de handicap de l’adulte en France, la première cause de décès chez les femmes et la seconde cause de démence après la maladie d’Alzheimer ».
En effet, ¾ des patients qui survivent à un accident vasculaire cérébral gardent des séquelles.

Quand il est pris en charge à temps, l'AVC n'est pas une fatalité. C'est pourquoi la campagne 2022 de la Journée mondiale de l'AVC a pour slogan « chaque minute compte ».

Voici les signes qui doivent alerter :

perte de la sensibilité d'un bras, d'une jambe, de la face ou de tout le côté d'un corps ; trouble de la parole ; trouble soudain de l'équilibre et de la marche ; perte soudaine de la vision d'un œil ou vision trouble ; maux de tête violents et intenses.

Il...

Lire la suite