• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Le Journal de Bridget Jones" : 5 choses que vous ne saviez pas encore sur le film culte

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les fans de comédies romantiques seront aux anges dimanche 22 août 2021, puisque France 2 rediffusera ce soir-là Le Journal de Bridget Jones. Librement adapté du roman éponyme, ce long-métrage est devenu culte au fil du temps. Récoltant plus de 281,9 millions de dollars à travers le monde durant son exploitation en salles, pour un budget de production de seulement 25 millions de dollars, ce film fut un véritable succès, ce qui a permis à deux suites de voir le jour sur grand écran : Bridget Jones : L'Âge de raison (2004), et Bridget Jones Baby (2016). Voici 5 choses que vous ne saviez pas encore sur Le Journal de Bridget Jones.

Afin de coller le plus possible au personnage du roman originel, l'actrice Renée Zellweger s'est attelée à modifier son apparence physique. Elle a ainsi pris 10 kilos pour se glisser dans la peau de Bridget Jones, qui est une obsédée des régimes. Pour y parvenir, la comédienne a arrêté sa gymnastique quotidienne, tout en entamant un régime spécial "junk food" à base de pizzas, de milk-shake et de glace, comme l'a rappelé le site Zoom Cinéma.

Après l'annonce du casting de Renée Zellweger pour incarner le rôle de Bridget Jones, une petite polémique a éclaté au Royaume-Uni. Les fans du roman auraient préféré voir une comédienne britannique incarner le personnage plutôt que l'actrice, d'origine texane. Afin d'être irréprochable à l'écran, Renée Zellweger s'est installée à Londres en mars 2000 pour travailler avec la spécialiste des accents, Barbara Berkery. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles