Juan Arbelaez : " Dans ma famille, manger est une vraie religion! "

·1 min de lecture

Aux couleurs du monde. La cuisine du Colombien Juan Arbelaez est généreuse, marquée par ses voyages et ses rencontres. Enfant à Bogotá, il rêve déjà de devenir chef. A 18 ans, le jeune passionné quitte son pays pour rejoindre Paris et suivre les cours de la prestigieuse école de cuisine Cordon Bleu. Il enchaîne avec un apprentissage rue Balzac, auprès du triplement étoilé Pierre Gagnaire. En 2012, sa participation à l’émission Top Chef sur M6 le fait connaître du public. Aujourd’hui, le trentenaire est déjà à la tête de cinq restaurants. Il a sorti son premier livre, Cuisinez, Partagez (éd. Marabout), qui propose 130 recettes gourmandes à dévorer, de l’apéro au dessert, mêlant harmonieusement inspirations française, colombienne et grecque. Et, depuis la rentrée, il assure une chronique dans l’émission Quotidien sur TMC: Juan régale.

Votre premier souvenir gourmand ?Lorsque, petit, j’ai goûté, pour la première fois, un carré de chocolat à la fleur de sel et au piment. C’était tellement incroyable comme saveur que je cherchais à la garder dans ma bouche ! J’ai aussi, en mémoire, le fromage colombien de mon enfance, une sorte de tomme que j’ai dégustée avec du raisin. Une vraie découverte du sucré-salé.

Votre recette familiale ?Celle que réalisait mon grand-père, passionné de cuisine : un poisson de rivière cuit dans une sauce tomate qui avait mariné, deux jours, dans un fût de Bourbon. Cela donne un goût fumé, inimitable, à ce plat colombien, confectionné au four.

Votre spécialité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite