Juan Branco accusé de viol : cette raison pour laquelle il assure que sa partenaire était consentante

·1 min de lecture

Juan Branco est accusé de viol, par une jeune femme de 20 ans. Elle a déposé une main courante contre lui au commissariat du XIVe arrondissement de Paris, jeudi 29 avril 2021. Le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête, qui a été confiée à la 1ère DPJ, comme le dévoile Le Parisien, vendredi 30 avril 2021. Depuis, Juan Branco ne cesse de nier les faits qui lui sont reprochés. Le jeune avocat, très médiatisé, notamment pour avoir défendu l'artiste russe Piotr Pavlenski lors de l'affaire Griveaux en février 2020, a décidé de livrer sa version de l'histoire sur son compte Facebook, dans une publication mise en ligne vendredi 30 avril 2021.

Juan Branco y raconte qu'il a rencontré la jeune femme sur Instagram, avant d'organiser une premier rendez-vous dans les rues de Paris, où ils se sont baladés. La plaignante se serait ensuite rendue chez lui. Ils auraient regardé un film avant d'avoir des rapports. L'accusatrice aurait passé la nuit sur place, avant de quitter l'appartement le lendemain matin. Puis, elle aurait repris contact avec Juan Branco afin de récupérer des affaires qu'elle avait oubliées chez lui. "Elle avait oublié ses lunettes, son chargeur qui ne marchait pas. Elle m'a écrit et je lui ai dit qu'elle pouvait les chercher quand elle le voudrait", explique-t-il dans son post Facebook. "Le soir, elle est repassée me voir, elle était froide et troublée. Elle m'a dit que c'était allé trop vite, que ça ne lui était jamais arrivé, que d'habitude c'était elle qui était (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite