Le juge rejette à nouveau la demande de Taylor Swift de classer la plainte pour plagiat sur Shake It Off

Un juge a rejeté lundi (12 sept. 22) la demande de Taylor Swift de classer une plainte pour violation de droits d'auteur intenté contre elle.

Neuf mois après que la chanteuse de Shake It Off ait déposé une requête demandant à un juge de revenir sur l'une de ses principales décisions et de rejeter un procès pour plagiat concernant la chanson, le juge a a été catégorique.

Les auteurs-compositeurs Sean Hall et Nathan Butler poursuivent Taylor Swift pour violation des droits d'auteur, affirmant que Shake It Off copie le refrain de leur chanson Playas Gon' Play de 2001. Les paroles comprennent « playas, they gonna play » et « haters, they gonna hate ».

En décembre 2021, les avocats de la star ont demandé au juge de district américain Michael W Fitzgerald de revenir sur sa décision du 9 décembre, selon laquelle Hall et Butler avaient droit à un procès. Ce lundi, le juge Fitzgerald a rejeté la contestation de sa décision de jugement sommaire rendue en décembre dernier, rapporte Rolling Stone. Il a également décidé que l'affaire serait toujours jugée à la date précédemment fixée, en janvier 2023.

« La demande de réexamen est rejetée. Je ne pense pas qu'elle réponde aux critères de réexamen, et même si c'était le cas, et que je l'abordais à nouveau sur le fond, je pense toujours qu'il y a une véritable question de fait matériel en partie à cause de l'opinion de l'expert. Je m'excuse pour le retard, mais je n'ai pas l'intention d'avoir des arguments oraux », a-t-il déclaré, en référence au temps pris pour répondre à la requête de Taylor Swift en décembre 2021.