• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Julia Roberts ne tarit pas d’éloges sur Sean Penn, son partenaire dans Gaslit

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Julia Roberts a adoré passer du temps avec son collègue de Gaslit, Sean Penn.

La série explore plusieurs histoires inédites liées au scandale du Watergate, au début des années 1970. Elle est réalisée par Sam Esmail (Mr Robot).

A l’occasion de sa diffusion prochaine sur Starzplay (24 avril 22), Stephen Colbert a invité l'actrice oscarisée à son Late Show lundi soir, et elle a parlé avec enthousiasme de Sean Penn. Ce dernier interprète le rôle de son mari, le procureur général des Etats-Unis, John Mitchell, alors qu’elle est Martha Mitchell, une lanceuse d’alerte.

Julia Roberts a expliqué qu'elle connaissait l'acteur engagé depuis qu'elle était adolescente à New York, mais que la nouvelle série politique marquait leur première collaboration. Elle a affirmé que, contrairement à son image sérieuse, Sean est toujours « gentil et sensible ».

« Nous sommes de très bons amis. C'est vraiment l'un de mes amis les plus chers », a-t-elle déclaré, ajoutant que c'était « un rêve » de passer du temps avec lui. « Ne le dites à personne. Il m'en voudrait tellement de dire ça, mais oui, c'est un rêve. Il se passionne tellement pour le cinéma, les personnages, les gens et l'humanité, il est tout simplement... incroyable », a-t-elle confié.

L’actrice a aussi été impressionnée par le stoïcisme de Sean Penn, qui a supporté sans broncher un costume et un maquillage important pour sa transformation en ancien procureur général des États-Unis. « Il a eu tellement de patience pour se faire maquiller. Il avait un costume, et tout ça. Et il faisait si chaud, s’est souvenu la star. Moi, j’étais dans ces fausses fourrures, ma perruque et mon costume, il faisait si chaud, je me grattais tellement. (Je pensais), "Oh mon dieu, que quelqu'un prenne mon manteau !" Et, lui, il était juste solide comme un roc, avec tous ses trucs sur lui. Il restait assis là. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles