Julie de Bona (“Le Bazar de la Charité”) : “Pendant l’incendie, les femmes ont été piétinées par les hommes”

C’est LA série événement du mois de novembre 2019 pour TF1… Mais aussi pour Netflix, qui diffusera également le programme français dans le monde entier. Julie de Bona, qui joue dans Le Bazar de la Charité le rôle de Rose Rivière, l’une des trois femmes présentes lors de la tragédie éponyme et dont les spectateurs suivront le destin, a accepté de répondre aux questions de Femme Actuelle avant un lancement en grande pompe prévu lundi 18 novembre 2019. Conditions de tournage, fibre féministe de la série, éventuelle saison 2, vie personnelle et futurs projets : la pétillante actrice a accepté de se livrer avec entrain.

Femme Actuelle : Aviez-vous entendu parlé de l’incendie du Bazar de la Charité avant de tourner dans cette série ? Julie de Bona : Non, je n’en avais pas du tout entendu parler. Je me suis donc renseignée et lorsque j’ai mis le nez dedans, j’ai réalisé qu’il s’agissait vraiment d’un événement qui avait traumatisé Paris et de nombreuses familles françaises, aristocrates surtout. Parmi les victimes, il y avait même la cousine de l’Impératrice Sissi ! Je ne peux pas donner les raisons exactes pour lesquelles j’ai accepté ce rôle, au risque de dévoiler l’intrigue ! J’ai dit “oui” pour une raison incroyable que l’on découvre durant la première soirée de diffusion et qui concerne la perte d’identité. C’est un rôle romanesque complètement fou, mon personnage passe par des sentiments extrêmes. J’avais déjà tourné Le Secret d’Élise avec le réalisateur Alexandre Laurent, avec qui j’avais adoré travailler.

Comment s’est déroulé le tournage en costumes d’époque ? J.d.B : C’est un véritable rêve de gamine de tourner une fresque romanesque en costume ! Même si, avec mon personnage, je n’ai pas vraiment eu le côté glamour des tournages d’époque... Je joue le rôle d’une bonne, donc mes espoirs de faire la belle en corset se sont envolés. Je n’avais pas une très belle toilette contrairement à Camille Lou ou Audrey Fleurot, qui ont des toilettes magnifiques. L’avantage, c’est

(...) Cliquez ici pour voir la suite