Julien Doré : cette actrice de sitcom dont il était secrètement amoureux

·2 min de lecture

Chaque semaine, Nikos Aliagas reçoit sur le plateau de 50' inside des personnalités pour une co-animation riche en bonne humeur et anecdotes croustillantes. Un exercice auquel s’est prêté Julien Doré pour l’édition du samedi 6 mars 2021. Le chanteur qui a posé nu sur Instagram quelques semaines plus tôt, a alors lancé avec humour : "J’ai l’impression de franchir une frontière interdite, d’être de l’autre côté du décor, mais c’est beau. C’est rassurant. On est un petit peu dans un cocon, on est bien". Visiblement très à l’aise dans les studios de TF1, l’interprète des titres Paris-Seychelles, Le lac et La fièvre s’est laissé aller à quelques confidences.

Avant de lancer l’un de ses sujets, Nikos Aliagas a interrogé son invité du jour : "Est-ce que vous regardiez Hélène et les garçons quand vous étiez petit ?" Amusé, celui qui a été révélé dans l’émission Nouvelle Star a répondu avec le sourire : "Oui, bien sûr". Surpris par cette révélation, l’animateur a tenté de clarifié : "Non ? En vrai ? ". "Oui, oui, a assuré l’ami de Clara Luciani avant de faire une drôle de révélation. "Moi, j’étais très amoureux secrètement de Laly. Je l’aimais beaucoup". Une confidence qui n’a pas manqué d’étonner l’animateur phare de TF1 : “Ah vous avez vraiment suivi alors !”. "J'espère que tu vas bien !", a même lancé le chanteur à l’actrice en regardant droit vers la caméra. Reste à savoir s’il continue de suivre les aventures de la jolie brune dans la série Les mystères de l’amour.

Plus tôt dans l’émission, le duo est revenu sur la crise sanitaire liée à la Covid-19 que connaît la France. Privé de concert et de rencontres avec son public, Julien Doré à déplorer la situation des artistes et autres intermittents du spectacle. Interrogé sur son manque de la scène, il a déclaré : "Oui, ça me manque, mais les artistes à qui l’on pose cette question se doivent de penser à leurs équipes, à leurs techniciens, aux intermittents du spectacle, à tous ceux qui attendent tout simplement de pouvoir à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite