"Si la justice conclut à une faute, je demanderai la révocation des trois policiers", réagit Gérald Darmanin

France 2
·1 min de lecture

"Ces images sont inqualifiables, elles sont extrêmement choquantes", réagit le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur le plateau de France 2, à la suite de la diffusion d'une vidéo de violences policières à l'encontre de Michel Zecler, producteur de musique. "J'ai demandé la suspension de ces policiers, dès que les faits seront établis par la justice, je demanderai la révocation de ces policiers", a ajouté le ministre. Ces images impressionnantes interviennent alors même que l'IGPN a été saisie à la suite de la violente évacuation d'un camp de migrants, lundi 23 novembre.

Gérald Darmanin réitère son soutien aux forces de l'ordre

"Je voudrais dire aux policiers et aux gendarmes, que moi je les soutiens, sans faille", a déclaré Gérald Darmanin en rappelant qu'il fallait respecter la loi et la déontologie. "Il ne faut pas juger toujours dans l'émotion", a t-il appuyé, à la suite des images du camp de migrants évacué place de la République, lundi 23 novembre. Le ministre rendra public le rapport de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Ces images interviennent alors que l'article 24 de la loi "sécurité globale" vise à interdire la diffusion des vidéos qui pourraient "nuire aux forces de l'ordre". "On doit à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi