La justice ouvre une enquête sur les pratiques d'une agence d'influenceurs après la plainte de Booba

Eric Fougere - Corbis

La bataille judiciaire entre Booba et Magali Berdah, l’agente des influenceurs, n’est pas près de s’arrêter. Alors que les deux parties se livraient jusqu’à présent à une guerre par avocats – et fervents soutiens – interposés, une enquête judiciaire est désormais ouverte contre la société Shauna Events, dirigée par Magali Berdah, pour “pratiques commerciales trompeuses”. Cette procédure est menée depuis le 6 septembre par le parquet de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, département où est enregistrée la société, indique 20 Minutes. C’est à la suite de la plainte déposée par le rappeur Booba, via son avocat Me Patrick Klugman, que le ministère public s’est emparé du sujet.

Le Duc de Boulogne dénonçait notamment les arnaques que les influenceurs promeuvent sur les réseaux sociaux : vente de faux produits, drop shipping, ou encore promotion de sites vendant de la contrefaçon. Des stars, pour la plupart issues de la télé-réalité, et représentées par l’entreprise de Magali Berdah.

Le rappeur, en se basant visiblement sur des témoignages reçus d’internautes, voulait porter plainte pour “escroquerie en bande organisée”. Cette qualification n’a pas été retenue par le parquet. Les plaintes font quant à elle état d'un “système d’escroquerie complexe et organisé, centralisé par la société Shauna Events” et “alimenté par la passivité des réseaux sociaux”.

Sur le même sujet ⋙ "Dépassée par les événements" : Magali Berdah, l’agente des influenceurs, porte plainte contre Booba pour cyberharcèlement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Vu que je suis bi…” : à 75 ans, Susan Sarandon fait son coming-out l’air de rien à la télévision américaine
Anna Kendrick se confie sur la relation abusive qui l’a inspirée pour son dernier film
"J'ai six mois de chimiothérapie" : Jane Fonda annonce son cancer et tacle le système de santé américain
Timothée Chalamet s’exprime sur l’impact des réseaux sociaux dans sa génération, et c’est pas joli
Le leader du groupe Arcade Fire visé par quatre accusations d'agressions sexuelles et de comportements déplacés