Justin Bieber : comment Hailey Baldwin l’a aidé à sortir de ses pensées suicidaires

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans son nouveau documentaire « Our World », Justin Bieber se confie à cœur ouvert.

Si aujourd’hui Justin Bieber est heureux et épanoui aux côtés de sa femme Hailey Bieber, la vie du chanteur n’a pas toujours été simple. Devenu célèbre alors qu’il était encore adolescent, il a souvent douté de lui. Propulsé au rang de superstar et adoré de tous, le chanteur a même pensé au suicide plusieurs fois. Il fait ces révélations dans son nouveau documentaire « Justin Bieber : Our World », qui sera diffusé ce 8 octobre sur Amazon Prime Video. Un journaliste du tabloïd anglais « The Sun » a pu visionner le long-métrage en avant-première et il dévoile le témoignage poignant de l’interprète de « Peaches ». Justin Bieber commence par expliquer une réflexion qui lui revient souvent en tête : « Être un artiste peut être très égoïste si vous le permettez, car tout le monde crie pour vous et vous devez constamment revenir au "pourquoi".  Pourquoi est-ce que je chante pour tous ces gens ? Est-ce que c’est pour me sentir bien dans ma peau ? Ou pour que les autres se sentent bien dans leur peau ? » Le chanteur, qui a remporté un succès mondial avec son tube « Baby » à seulement 16 ans, avoue avoir eu du mal à faire face à cette célébrité soudaine. Dans un documentaire diffusé sur Youtube l’année dernière, il confiait avoir été « vraiment, vraiment suicidaire » et en « souffrance constante ». Dans « Justin Bieber : Our World », il explique : « Chez moi en grandissant, tout était imprévisible. J’avais...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles