Justine (“Top Chef” 2020) : ses confidences sur sa vie de couple avec son mari Camille

Son sourire XXL est déjà devenu mythique. Depuis le lancement de cette onzième saison de Top Chef, mercredi 19 février 2020, Justine Piluso a beaucoup fait parler d’elle. Sur les réseaux sociaux, sa bonne humeur divise : certains trouvent sa voix de princesse Disney insupportable, tandis que d’autres estiment que son enthousiasme est rafraîchissant. Mais Justine, qui a récemment intégré la brigade de Paul Pairet, ne se laisse pas atteindre par les critiques ! Elle peut notamment compter sur le soutien de son mari, Camille Revel. Le couple se connaît depuis six ans, et s’est marié au mois d’août 2019. Ensemble, ils tenaient le restaurant Le Cappiello dans le 15e arrondissement de Paris. Au mois de décembre, quelques semaines seulement avant la diffusion du concours culinaire, Justine et Camille ont vendu leur établissement à un chef japonais triplement étoilé. C’est d’ailleurs son époux qui l’a poussée à participer à Top Chef !

Justine Piluso ne prépare pas les repas à la maison

Dans une interview accordée à Télé Star, en kiosques lundi 9 mars 2020, Justine Piluso s’est livrée au sujet de sa vie privée. “Nos conversations tournent beaucoup autour du business”, a déclaré la jeune cheffe à propos de son associé. La candidate à la joie de vivre inébranlable est véritablement folle amoureuse de son époux : “J'ai trouvé l'homme parfait”, a-t-elle confiée. Et contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas la cuisinière qui s’occupe de faire à manger pour le couple ! “Non seulement c'est lui qui prépare le repas à la maison mais grâce à lui, j'ai su révéler mon âme entrepreneuriale. Nous sommes en symbiose”, a-t-elle conclu. Une alliance qui semble donc fonctionner à merveille.

Les amoureux se sont rencontrés lors de leur stage de fin de dernière année, à Shanghaï. “Je l’ai rencontré à l’institut Paul Bocuse, il a fait le cursus Management de l’hôtellerie-restauration. Mon mari c’est les chiffres, la gestion, la comptabilité, il sait gérer une entreprise et moi je sais cuisiner.

(...) Cliquez ici pour voir la suite