Kératodermie palmoplantaire : causes, symptômes, traitement de cette maladie cutanée

La kératodermie palmoplantaire est une pathologie dermatologique rare, qui peut être héréditaire, acquise ou secondaire à une tout autre affection cutanée. Les patients qui en sont atteints présentent un épaississement anormal de la peau au niveau de la paume de leurs mains, et de la plante de leurs pieds (hyperkératose). Ils peuvent aussi souffrir d’autres symptômes : changement de couleur de peau, perte de souplesse cutanée, douleurs et difficultés à marcher, détresse psychologique. Pour apaiser les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient, il est important de lui proposer une prise en charge pluridisciplinaire (dermatologue, ergothérapeute, infirmière et podologue). Le traitement repose essentiellement sur l’application de médicaments kératolytiques, et éventuellement sur la prise de rétinoïdes (pour les cas sévères).

Décrite en 1985, la kératodermie palmoplantaire (KPP) est une pathologie dermatologique rare, qui provoque chez les patients atteints une hyperkératose, soit un épaississement exagéré cutané au niveau de la paume des mains, et de la plante des pieds. En réalité, il existe de nombreuses formes de kératodermie palmoplantaire, avec des causes différentes. On distingue trois grandes catégories de KPP :

Les kératodermies palmoplantaires héréditaires peuvent être de plusieurs sortes, en fonction de :

Parmi les formes de KPP héréditaires connues, on peut citer la kératodermie palmoplantaire non épidermolytique (KPP diffuse non épidermolytique avec infections (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite