La kétamine envisagée comme traitement contre l'alcoolisme

·1 min de lecture

On connaissait les effets de la kétamine sur la dépression grave et les idées suicidaires, mais les chercheurs britanniques portent désormais l'essentiel de leurs travaux sur ses effets dans le traitement de l'alcoolisme.

Des chercheurs de l'université d'Exeter (Grande-Bretagne) ont découvert, à l'issue d'une étude sur 96 personnes, que combiner de faibles doses de kétamine avec un suivi psychologique des patients suivis pour alcoolisme, permettait à ces dernier de rester sobre plus longtemps.

"Contrairement aux antidépresseurs sur le marché qui mettent au moins 2 semaines avant d'agir, la kétamine agit en quelques heures, mais ses effets ne durent pas longtemps. En revanche, administrer de la kétamine en même temps qu'un traitement psychologique peut en fait prolonger ses effets" a déclaré la Pre Les chercheurs viennent de signer un accord avec une société de biotechnologie afin d'imaginer sous quelle forme et en quel lieu, le traitement pourrait être administré. La kétamine est en effet un psychotrope qui induit des risques d'addiction. Elle ne peut être administrée que sous surveillance médicale et à très faibles doses.

Un psychotrope qui fait l'objet de plusieurs études

Il y a 2 ans déjà, une étude publiée dans Nature communications, laissait entendre qu'une simple injection de kétamine pourrait aider les gros buveurs à réduire leur consommation d'alcool en aidant à "réécrire" des souvenirs qui façonnent la relation d'une personne avec l'alcool. (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Polyarthrite rhumatoïde : les vaccins anti-Covid-19 sont sûrs !
Endométriose : la maladie au coeur d'une stratégie nationale
Vaccin contre la grippe : la campagne est prolongée jusqu'au 28 février
Variant Omicron : symptômes les plus fréquents, incubation, durée
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce mercredi 12 janvier en direct : annonces, chiffres

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles