Karim Benzema, grand bonhomme de la victoire du Real Madrid en Ligue des champions

Le Twitter de l'Olympique lyonnais a dégainé dès 23h32 : "Bravo pour ta cinquième Ligue des champions... Et pour ton premier Ballon d'or Nueve". Comment ne pas y penser, tout de suite, au moment où Clément Turpin a sifflé la fin de cette finale, et par le même coup de cette dantesque saison européenne ? Après avoir mené le Real à la victoire en Liga il y a un mois, avec le statut de meilleur buteur (27 pions) et deuxième meilleur passeur décisif (douze offrandes) du championnat, KB9 voit ce soir son Real rafler une quatorzième C1, la huitième depuis 1998 mais surtout la cinquième pour sa pomme de champion : 2014, 2016, 2017, 2018, 2022. Les chiffres font mal à la tête, et cette année le Gone a fait les choses en grand, dans cette compétition si spéciale qu'il plie pour la première fois sans ses vieux acolytes Cristiano Ronaldo et Sergio Ramos : quinze pions en douze matchs, trois matchs seulement lors desquels il n'a pas marqué, un doublé…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles