« Je le porte depuis longtemps » : Découvrez le parfum préféré de l’actrice Isabelle Huppert !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Tout comme Karine Ferri, Jenifer ou encore Monica Bellucci, Isabelle Huppert ne fait pas d’infidélité à son parfum fétiche ! Dans plusieurs interviews accordées à la presse,il y a plus d’une décennie, l’actrice de 69 ans déclarait en effet qu’elle ne pouvait pas se passer d’une fragrance signée Robert Piguet, « Fracas ».

À découvrir également : « Mon secret pour ça, c’est… » : Cette brosse à cheveux luxueuse que Blake Lively utilise fait toute la différence !

La première grande tubéreuse de la parfumerie

Créé en 1948, le parfum « Fracas » fut conçu sous la direction de la célèbre parfumeuse Germaine Cellier. Cette dernière associa des matières premières extrêmement chères (tubéreuse, jonquille, jasmin, lilas, iris blanc et une touche de géranium rose)… Un cocktail divin et élégant qui a rapidement fait de cette fragrance un véritable succès, en particulier chez les élites.

« C’est un parfum très particulier, rare, assorti d’une aura mystérieuse qui crée une sorte de connivence entre ceux qui le connaissent et l’aiment », a déclaré Isabelle Huppert à propos de cette fragrance… Des mots prononcés lors d’une interview pour le magazine Vogue en 2012 alors que l’actrice avait été sollicitée par la maison Robert Piguet.

En effet, en découvrant qu’Isabelle Huppert portait le parfum Fracas, le parfumeur a demandé à la belle actrice d’être l’égérie...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles