Qui est Karine Jean-Pierre, première femme noire et première lesbienne à être nommée porte-parole de la Maison-Blanche ?

À 44 ans, cette francophone remplace Jen Psaki, qui occupait ce poste juste ici.

« Je suis tout ce que Donald Trump déteste », expliquait-elle en 2018. Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi avoir choisi Karine Jean-Pierre comme la prochaine porte-parole de la Maison Blanche, attribuant pour la première fois ce poste très exposé à une femme noire et ouvertement lesbienne. Elle remplacera Jen Psaki, dont elle était jusqu'ici l'adjointe, à partir du 13 mai, selon un communiqué de la Maison Blanche dans lequel Joe Biden se dit « fier » de cette nomination.

Lire aussi >> États-Unis : 6 questions sur le droit à l’avortement et sa remise en cause par la Cour suprême

Le président y loue aussi « l'expérience, le talent et l'honnêteté » de sa future porte-parole. « Elle sera la première femme noire et ouvertement LGBTQ+ » à ce poste, a tweeté pour sa part Jen Psaki, qui avait fait savoir dès le début qu'elle passerait la main en cours de mandat, ajoutant : « Elle donnera une voix à de nombreuses personnes et elle permettra à beaucoup d'avoir de grands rêves. »

Parcours emblématique du « rêve américain »

Selon les médias américains, la porte-parole sortante rejoindrait la chaîne MSNBC, d'orientation progressiste. Karine Jean-Pierre, 44 ans, est la première femme noire à endosser le rôle de « Press Secretary ». Cette francophone, qui partage la vie d'une journaliste de CNN, avec laquelle elle a une fille, devient aussi la première lesbienne à assumer cette fonction redoutablement exposée.

Née en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles