Karine Le Marchand incontrôlable sur Instagram : "Aujourd’hui on ne se lave pas"

·2 min de lecture

En ce 14 février 2021, pendant que certains ouvrent leurs cœurs et font des déclarations enflammées sur les réseaux sociaux, d’autres envoient des messages de soutien aux célibataires du monde. Karine Le Marchand a pris la plume et s’est lâchée sur Instagram. Elle a tenu à partager un message à toutes les femmes seules. Dans sa publication, l’animatrice de M6 s’adresse à ses "copines célibataires, qui se lamentent un peu aujourd’hui, en se demandant pourquoi 'elles' ne méritent pas d’être en couple 'comme tout le monde'".

Dans ce message bienveillant, elle donne des conseils aux femmes qui pourraient mal vivre le fait d’être seules en ce jour si spécial : "Alors d’abord, mes amies, sachez que nous sommes plusieurs millions en France. Ensuite, souvenez-vous que tous les couples ne sont pas heureux...et croyez-moi, il y en a plus d’un(e) aujourd’hui qui se dit que c’est une looooongue journée qui commence. D’autant plus que les restaus sont fermés et qu’il va falloir passer derrière les fourneaux, avant de passer à la casserole...".

Karine Le Marchand, l’amour, elle connaît. Animatrice de l’émission culte de L’amour est dans le pré depuis de nombreuses années, la maman d’Alya née en 2002, a déjà été à l’initiative de la formation de plusieurs couples tout au long des 16 saisons de l’émission. Dans son message partagé sur Instagram, elle envoie un message positif aux femmes célibataires : "En 2021, le célibat n’est pas une malédiction, plutôt une étape nécessaire à l’introspection, pour apprendre à s’aimer, savoir qui nous mérite, et ce qu’on ne veut plus vivre. Regardez l’autre dinde de la Belle au Bois Dormant, elle a dormi 100 ans, et sans même se laver les dents elle a embrassé direct un Prince! Donc aujourd’hui on ne se lave pas, on mange ce qu’on veut (exception autorisée), et on pète au lit! Bref on fait tout ce qu’on ne pourra plus faire quand on sera en couple! Je vous embrasse fort, big up girls!! ❤️"

À lire aussi : Christophe Beaugrand amoureux, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite