Karl Lagerfeld : "Je suis une marque ambulante, je m'appelle Logofeld"

Hélène Guillaume

Pour présenter la collection , Karl Lagerfeld rend hommage à l'iconique veste en tweed de la maison. (Grand Palais, Paris, le 22 janvier 2008.)

/ Photo Getty Images

Alors qu’il lance une ligne de maquillage en collaboration avec ModelCo, l’Allemand, éternellement pressé, prend le temps d’échanger sur sa notion de la beauté, son rapport à la notoriété et à la liberté de parole.

La veille, début mai, il avait présenté le défilé croisière Chanel, au Grand Palais, suscitant l'émoi en venant saluer avec son bras droit. Ce vendredi, fin de journée, dans son studio-librairie 7L, rue de Lille (Paris VIIe), Karl Lagerfeld s'apprête à photographier l'actrice Margot Robbie (égérie de la maison de la rue Cambon), converse avec Carine Roitfeld sur le politiquement correct qui régit l'industrie et dévoile sa collaboration avec la marque australienne ModelCo, autour d'une ligne de maquillage.

Le Figaro. - Avant tout, à la fin du dernier défilé Chanel, vous êtes sorti avec Virginie Viard, votre bras droit au studio…
Karl Lagerfeld. -
Ah oui, quelle histoire, on a pensé que j'allais me retirer et qu'il s'agissait de la passation de pouvoir ! Mais ce n'est pas la première fois qu'elle salue avec moi. Il se trouve que mon filleul, Hudson, en raison de l'heure du défilé, n'a pas eu le droit d'y participer et je déteste "sortir" seul. Et puis, Sam (McKnight, coiffeur de longue date des shows de KL, NDLR) l'avait bien coiffée, elle était superbe. Je vais vous dire une chose : sans Virginie, le défilé n'existerait pas. Elle est derrière toutes les collections, les métiers d'art, la couture et le reste. Elle est l'une des personnes essentielles chez Chanel avec Bruno (Pavlovsky, président des activités mode), Éric (Pfrunder, directeur de l'image de la mode) et moi.

Aujourd'hui, nous nous voyons pour cette nouvelle collaboration, Karl Lagerfeld × ModelCo. Pourquoi avoir signé ?
Parce que je n'avais jamais créé de maquillage et que je choisis des projets que je n'ai pas encore expérimentés. Ce partenariat avec ce label (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Karl Lagerfeld fait accoster un paquebot Chanel sous la coupole du Grand Palais
Anna Ewers intrigue la Ville Lumière dans la campagne Chanel Métiers d'Art "Paris-Hamburg"
Amber Heard, la nouvelle égérie inattendue de L'Oréal Paris
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame