Kate Middleton et la princesse Anne : un duo engagé auprès du personnel soignant des maternités

Ce mercredi 27 avril la princesse Anne et la duchesse de Cambridge sont allées à la rencontre des obstétriciennes et des sages-femmes de Londres.En début de semaine, Kate Middleton faisait une apparition surprise pour rejoindre le prince William à Westminster. Le couple avait alors rendu hommage aux soldats australiens et néo-zélandais morts au combat pendant la première guerre mondiale lors de l’Anzac Day. Ce mercredi 27 avril, c’est aux côtés d’un autre membre de la famille royale que la duchesse de Cambridge a fait une apparition. Pour la première fois, Kate Middleton s’est rendue à une sortie officielle accompagnée de la princesse Anne. Les deux femmes sont respectivement marraines du Royal College des obstétriciens et gynécologues et du Royal College des sages-femmes, elles ont donc rendu visite au personnel des deux établissements londoniens.À lire aussi >> Mariage royal : la vie amoureuse trépidante de la princesse Anne du Royaume-UniInvesties au service de la santé maternelleKate Middleton et la princesse Anne ont inauguré un nouveau bâtiment dans lequel les sages-femmes, les obstétriciennes et les gynécologues travaillent ensemble à améliorer le suivi des femmes enceintes. Elles ont pu échanger avec l’équipe soignante sur les techniques utilisées pour offrir les meilleures conditions médicales aux patientes. Des représentantes du Centre National Tommy, dont l’objectif est d’améliorer la santé maternelle, leur ont également présenté des outils numériques en cours d’élaboration qui seront consacrés aux femmes dont les grossesses sont à risque. La tante du prince William et son épouse ont ensuite pris part à une table ronde composée d’experts et de jeunes mères afin de débattre des mesures à mettre en place pour poursuivre la lutte contre les inégalités en matière de maternité. « Ce qui m'a frappé, c'est la façon dont leurs Altesses Royales étaient à la fois intéressées et très curieuses de ce que nous faisions, et posaient des questions très personnelles - beaucoup sur le fait de s'occuper des générations futures et de s'occuper des mères d'aujourd'hui au profit des femmes et des enfants de demain », a déclaré le Dr Edward Morris, président du Royal College des obstétriciens et gynécologues au magazine « People ». Il ajoute : « Je ne pense pas qu’être mère soit nécessaire pour faire évoluer la santé maternelle. Mais je suis sûr qu'avoir été mamans et avoir élevé des enfants à des moments très différents leur a donné beaucoup de capacités et de connaissances internes pour poser des questions qui ont vraiment aidé les conversations à s'épanouir et à donner certains de leurs commentaires sur des choses dont nous pourrions bénéficier. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles