Kate Moss "terriblement mal à l’aise" face aux exigences des photographes à l’adolescence

Marie Testa
·1 min de lecture

Dans une interview accordée au magazine « Reader’s Digest », Kate Moss explique notamment que certains photographes ne travaillaient qu’avec des mannequins qui acceptaient de poser nus.

Elle a créé l’effervescence lors de la Fashion Week Haute Couture, en janvier dernier. Face à Naomi Campbell, Bella Hadid ou encore Cara Delevingne, Kate Moss s’est élancée sur le podium du défilé Fendi aux côtés de sa fille Lila Grace, bien décidée à percer dans le milieu du mannequinat du haut de ses dix-huit ans. Un moment historique que les photographes n’ont pas manqué d’immortaliser et qui n’est pas sans rappeler les débuts prometteurs du top de 47 ans, en 1988. À l’époque, elle se fait repérer pour la première fois comme modèle, alors qu’elle n’est âgée que de quatorze ans. Le début d’une carrière prolifique, qui lui vaudra notamment de figurer parmi les supermodels de sa génération. Pourtant, derrière la success story, se cachent néanmoins des séances photos « intimidantes » survenues à l’adolescence.

« C’était très courant à l’époque et ça l’est encore aujourd’hui »

Dans les colonnes du magazine « Reader’s Digest », relayées par le « Daily Mail » ce mardi 16 février, Kate Moss est revenue sur ses premières années dans le mannequinat, expliquant notamment certaines exigences des photographes à son égard. « Il y a eu beaucoup de séances photos durant lesquelles je me suis sentie terriblement mal à l’aise », débute-t-elle. Habituée à ne prendre que rarement la parole en public, elle explique ensuite que s’il est commun pour un top de débuter sa carrière dès l’adolescence,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi