Katy Perry se confie sur sa dépression pendant la crise du Covid-19

Sarah Duverger

Durant cette période de pandémie et de quarantaine forcée, la santé mentale de chacun est soumise à rude épreuve. Katy Perry semble en faire les frais. Ce mardi 12 mai, elle a tweeté : « Je ne sais pas ce qui est le pire : essayer d’éviter d’attraper le virus ou essayer de d’éviter les vagues de dépression qui arrivent avec cette nouvelle normalité ? » Une confession qui a évidemment alerté ses fans qui se sont ensuite pliés en quatre pour lui remonter le moral dans les commentaires.

Enceinte de son compagnon Orlando Bloom avec qui elle attend une petite fille, Katy Perry est particulièrement émotive en cette période : « Katy est nerveuse à l’idée de devenir mère pour la première fois et Orlando est stressé d’accueillir un bébé durant cette période. » avait révélé une source proche du couple au magazine « Us Weekly » à la fin du mois d’avril.

Elle n’a jamais caché avoir déjà eu des problèmes de dépression notamment entre 2017 et 2018 où elle peinait parfois à sortir de son lit. Katy Perry avait raconté cette période à l’édition indienne de « Vogue » et comment elle avait réussi à s’en sortir à l’époque : « J'ai fait un gros travail mental, spirituel et émotionnel ces dernières années. Le plus gros mensonge qu'on nous rabâche en tant qu'artiste, c'est que nous devons souffrir pour créer. Je ne veux pas être en souffrance émotionnelle toute ma vie afin d’écrire des chansons ».

Des soucis qui...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi