Kendji Girac : festival Joy Connection, sa fille, ses projets... Le chanteur se confie - INTERVIEW

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En remportant en mai 2014 la saison 3 de The Voice, Kendji Girac a été propulsé au rang de star. Depuis son passage sur TF1, son succès est phénoménal. Il a sorti plusieurs albums, dont le dernier s'intitule Mi Vida. Il a aussi collaboré avec plusieurs artistes, de Claudio Capéo à Soolking en passant par Gims. Actuellement en tournée dans toute la France, le chanteur s'est confié en exclusivité à Femme Actuelle. L'occasion pour lui de nous en dire plus sur sa participation le samedi 4 juin 2022 au Festival Joy Connection à Pornichet. Il a également accepté de nous parler de sa fille, de ses projets musicaux, de sa perte de poids ou encore du téléfilm qu'il a tourné pour TF1 et dans lequel il aborde un sujet qui le touche particulièrement : l'illettrisme.

FEMME ACTUELLE : Le 4 juin 2022, vous serez à Pornichet pour le Festival Joy Connection. Pourquoi y participer vous tient à cœur ?Kendji Girac : Pornichet est une ville que j'adore. C'est un endroit magnifique. Si je peux faire un festival là-bas et que chaque année j’y suis, c’est très bien. J’ai envie de faire danser les gens de l’Atlantique !

Quelles chansons allez-vous interpréter sur scène ?K.G : Il y aura des titres de mes deux derniers albums, Mi Vida (2020) et Ensemble (2015). Ce seront surtout des chansons aux sonorités assez gipsy sur lesquelles on peut faire la fête, s’amuser, danser.

C’est le premier festival qui fait se rencontrer deux répertoires : la pop et le gospel. Êtes-vous un amateur de gospel ?K.G : Oui, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles