Kiev limoge le directeur de la centrale nucléaire de Zaporijjia nommé par les autorités russes

REUTERS - ALEXANDER ERMOCHENKO

Qui est à la tête de la centrale atomique d’Enerdoar, dans la région de Zaporijjia ? Voilà la question qui se pose après un dangereux jeu de chaises musicales à la tête du site.

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

Mercredi, les autorités russes avaient nommé un ingénieur ukrainien à la tête de la plus grande centrale d’Europe, mais celui-ci vient d’être limogé par son autorité de tutelle à Kiev, au point qu’on ne sait plus vraiment qui pilote la centrale de Zaporijjia.

L’ingénieur en chef ukrainien de la centrale d’Energodar, Iouri Tchernitchouk, a accepté mercredi de prendre la direction du site, sous contrôle des occupants russes. L’information a été relayée par Rosenergoatom, l’agence russe de l’électricité nucléaire, l’ingénieur ukrainien jugeant sa décision nécessaire pour assurer la sécurité de la centrale.

En effet, les bombardements se poursuivent autour de la centrale nucléaire, alors que l’Agence internationale de l’énergie atomique a adopté une résolution demandant à la Russie de s’en retirer. Selon des sources ukrainiennes, 500 soldats russes sont positionnés dans le territoire de la centrale d’Energodar. Ces dernières heures, sont partis de ses environs des tirs d’artillerie qui ont frappé la ville de Nikopol, juste en face, sur l’autre rive du Dniepr.

► À lire aussi : Guerre en Ukraine: quels dangers pèsent sur la sécurité des centrales nucléaires?


Lire la suite sur RFI