Kim Kardashian : Kanye West lui a-t-il vraiment tout appris sur la mode ?

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est un sous-sujet du divorce de la décennie. Alors qu’aujourd’hui Kim Kardashian est considérée comme une trend-setter, le débat fait rage. Est-ce vraiment Kanye West qui lui appris à s’habiller ?Tout a commencé lors de l’interview qu’a accordée Julia Fox - intégrez d’ores et déjà son nom car on va en entendre parler pendant longtemps - au podcast « Call Her Daddy ». L’actrice américaine et nouvelle compagne de l’insaisissable Kanye West s’exprimait au sujet d’une robe Jean Paul Gaultier qu’elle a porté. Pour replacer le contexte, cette même robe avait déjà été arborée par Kim Kardashian, l’ex-femme de Kanye West, pour un autre événement auparavant. De quoi déclencher le feu aux poudres et débuter les comparatifs inutiles entre les deux femmes. Questionnée à ce sujet, la brune rétorque : « Nous avons porté des looks similaires. Je savais que Kim l'avait portée auparavant. Je pense que la conversation devrait plutôt être du genre "Wow, c'est incroyable de voir à quel point Kim a été influencée par Kanye". J'avais aussi mon histoire dans la mode, je ne suis pas sortie de nulle part. » Si on ne doute absolument pas du passé mode, somme toute assez anonyme, de Julia Fox, c’est l’affirmation de l’influence du rappeur sur la garde-robe de la star de téléréalité qui nous interpelle. Puisque ce n’est pas la première fois que l’on entend cela. Est-ce vrai que le statut d’icône de la mode de Kim Kardashian n’est dû qu’à son mariage avec Kanye West ? Doit-on y lire une once de sexisme ? Les Columbo de la mode sont sur le coup.Ecoutez notre podcast ELLE Debriefe : Kim Kardashian était-elle ringarde avant Kanye West ?Pour trouver un élément de réponse, il faut remonter plusieurs années en arrière, au milieu des années 2000. Kim Kardashian est alors l’assistante de Paris Hilton et rêve de célébrité et de gloire comme ses idoles. Quelques années plus tard, elle commencera son ascension historique grâce à l’émission de téléréalité « L’incroyable famille Kardashian » mais surtout grâce à sa sextape. À l’époque, le style vestimentaire de Kim est aux antipodes de ce que l’on connaît d’elle aujourd’hui. La fille de Kris Jenner semble être plus proche des rayons vêtements de centres commerciaux que des ateliers parisiens de Haute Couture. Robe lamée peu flatteuse, short blanc à épaisses poches ou combo so 2000s veston + sautoir en perles noires… on est loin de la robe Mugler sortie des archives juste pour les beaux yeux de la it-girl. Bref, Kim Kardashian circa 2008 n’est pas connue pour son bon goût fashion mais plutôt pour ses frasques et ses diverses apparitions dans des programmes de divertissement (cf. « Danse avec les Stars » version US). Mais la renommée commence à croître. L’émission familiale commence à marcher de plus en plus et le nom de Kim Kardashian s’exporte à l’international, notamment à cause de son mariage express de 72 jours avec Kris Humphries. Le style, lui, s’affine. La cadette du clan se glamourise et commence à mettre ses fameuses courbes en valeur. Kim Kardashian fait office, alors, de diamant brut en devenir.L’impact de Kanye West est indéniableLa fin de l’année 2012 apparaît, effectivement, comme un tournant dans la carrière de Kim Kardashian. La jeune femme rencontre Kanye West et rapidement, ils officialisent leur relation. Alerte rouge dans tous les médias people de la planète : le rappeur le plus célèbre est en couple avec la star de téléréalité qui buzz. Ensemble, ils ont tout pour dominer le monde. « Dès le début de leur relation, il commence à l’influencer. Mais je dirais même qu’ils s’influencent mutuellement, ce n’est pas que dans un sens. Elle devient très vite sa muse. », explique Pauline Delassus, autrice du livre « La nuit de Kim Kardashian » (Ed. Grasset). Leur premier domaine de conquête ? La mode. Du jour au lendemain, Kim Kardashian va connaître un relooking très visible. Pièces beaucoup plus pointues, silhouettes structurales, sacs à main de créateurs… Kim Kardashian connaîtra même son apogée style durant sa première grossesse. Le monde s’ébahit de voir des looks de maternité si branchés et féminins. La fille de Robert Kardashian réinvente quelque chose et ça se sent. Son avènement mode a lieu lorsqu’elle réussit -enfin- à s’infiltrer au MET Gala en 2013 (en tant que +1) dans une robe Givenchy par Riccardo Tisci. Un terrible souvenir selon ses dires qui lui octroie néanmoins le statut d’icône mode. Moins d’un an plus tard, c’est en couverture de l’édition américaine de Vogue qu’on retrouve Kim Kardashian (au bras de son mari), au grand dam de ses détracteurs qui ne voient en elle qu’une personnification de la trash culture. Kanye West, lui, se frotte les mains devant cette consécration. En effet, en coulisses, ce féru de mode pointue et dénicheur de tendances orchestre la rédemption mode de son épouse en lui ouvrant les portes de toutes les maisons de couture. Il lui présente les plus grands directeurs artistiques et remodèle son image pour la rendre hype et même avant-gardiste. Il veille au grain et n’hésite pas à prendre un avion en urgence en direction de la Fashion Week de Paris pour retrouver sa bien-aimée, lorsqu’il trouve ses looks désastreux. « Le relooking de Kim a été mis en avant par les Kardashians eux-mêmes, se souvient Pauline Delassus. Lors d’un épisode (de l’émission de téléréalité « L’Incroyable Famille Kardashian », ndlr), elle fait venir Kanye chez elle. Il trie ses vêtements et lui apporte de nouvelles pièces. »Invitée du talk-show « Live with Kelly and Michael » il y a quelques années, l’influenceuse confiait, sans secret, que le rappeur confectionnait ses tenues : « Il crée mes looks », a-t-elle expliqué. « Je portais un tailleur-pantalon Balmain [le matin de l’interview, ndlr] et il m’a dit : "Non non non, je pense que tu peux faire un peu plus simple aujourd’hui" et il a complètement changé ma tenue avant que je ne sorte. Et il avait raison, je n’avais pas pensé que je serais assise et c’était un peu trop décolleté. Je lui fais vraiment confiance. » Mais ne croyez pas que Kim Kardashian est le pantin de Kanye West. Pauline Delassus réfute l’idée selon laquelle le rappeur serait la seule tête pensante de cette association : « On a souvent présenté Kanye West comme celui qui lui a tout appris. C’est plus compliqué que cela. C’est même un peu sexiste. Elle n’est pas idiote du tout. Elle lui apprend plein de choses aussi, notamment sur le business et les médias. » L’écrivaine pointe du doigt l’envie commune du couple de devenir des références : « Ils savent qu’il faut évoluer rapidement car la mode change. » Un empire mode pérenne Celle qui a tant espéré être célèbre fait désormais figure de trend-setter, qui fait et défait les tendances. Plus question pour elle d’avoir trois métros de retard et de calquer son style sur quelqu’un d’autre (à part Naomi Campbell, mais c’est un autre houleux débat). Dès 2014, elle est de tous les événements mondains qui importent. Les maisons de couture se battent pour l’habiller. Sa préférence va à son ami fidèle Olivier Rousteing pour Balmain, mais également pour Balenciaga, vraie obsession pour Kanye West. Elle en devient même l’égérie. Une ascension fulgurante qui va jusqu’à son couronnement en décembre 2021 où elle reçoit le People’s Choice Award de la Fashion Icon de l’année. Alors qu’elle et Kanye West sont fraîchement séparés, elle n’oublie pas de le remercier pour l’impact incroyable qu’il a eu sur sa carrière : « À Kanye pour m’avoir fait découvrir le monde de la mode. Je suis tombée amoureuse de la mode et je suis inspirée par tant de personnes, mais encore une fois, c’est comme un rêve que je puisse me réveiller et porter ces vêtements incroyables, essayer de nouvelles choses et prendre un risque. Je suis si humble ». Kim, le dit elle-même. Son évolution fashion, elle la doit en grande partie à Kanye West. Placée sur les rails du succès par son ex-époux, Kim Kardashian peut alors asseoir son pouvoir. Oubliée la petite boutique de vêtements D-A-S-H qu’elle tenait avec ses sœurs. Aujourd’hui, elle est à la tête d’une marque de sous-vêtements et de prêt-à-porter baptisé Skims qui pèse 1,6 milliard de dollars. Mais restera-t-elle toujours aussi courtisée par la mode post-Kanye ? Aucun doute selon l’écrivain de « La nuit de Kim Kardashian » : « Aujourd’hui, elle n’a plus du tout besoin de lui pour être au premier rang des défilés. Les couturiers ne la trouvent peut-être pas beaucoup plus chic qu’avant. Mais elle a gagné tellement d’argent et de pouvoir... C’est un milieu d’argent avant tout. » Une belle revanche pour une simple assistante.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles