Kim Kardashian répond à la polémique sur la robe de Marilyn Monroe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Kim Kardashian a souhaité couper court aux rumeurs. La star de télé-réalité a donc pris la parole dans le Today Show sur NBC, le 21 juin, pour assurer qu'elle n'avait pas endommagé la robe emblématique de Marilyn Monroe qu'elle a portée lors du Met Gala le mois dernier. Une tenue qu'elle a revêtue pour moins de cinq minutes, a-t-elle affirmé. De mauvaises langues affirmaient que la femme d'affaires avait perdu des cristaux et abîmé le tissu après l'avoir portée.

"Je suis arrivée aux pieds du tapis rouge en peignoir et pantoufles. J’ai enfilé la robe et j’ai monté les escaliers. J’ai dû la porter pendant trois, voire quatre minutes. Puis, je me suis changée en haut des escaliers", a-t-elle déclaré à l'antenne, précisant que les assistants qui l'ont aidé à enfiler la robe portaient "des gants".

Des propos corroborés par le musée Ripley's Believe It or Not !, propriétaire de l'emblématique robe de Marilyn Monroe de 1962. Dans un article de blog, la direction de l'établissement avait assuré que l'apparition de Kim Kardashian "n'avait pas causé de dommages" à la célèbre tenue, dont la valeur est estimée à 10 millions de dollars.

Pour rappel, Marilyn Monroe portait cette robe lors de l'anniversaire du président John F. Kennedy, en 1962, où elle lui avait interprété un très sensuel "Happy Birthday". Alors que le thème du Met Gala cette année était "Gilded Glamour", Kim Kardashian avait estimé que ce choix de tenue serait parfait pour elle. "Je la respecte. Je comprends à quel point cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'Espagne achète 20 Eurofighters à Airbus
Une cassette vidéo de Retour vers le futur vendue pour une somme record aux enchères
Le spécialiste de la robinetterie industrielle investit les secteurs de pointe
La pharmacométrie, au cœur du développement des médicaments
Le CAC 40 sous pression, la Fed doute de pouvoir terrasser l'inflation en évitant une récession

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles