"Koh-Lanta 2020" : Inès manque de respect à Claude, le ton monte entre les deux candidats

Diffusé vendredi 15 mai, le dernier épisode de Koh-Lanta a offert du grand spectacle aux téléspectateurs. Une semaine après l’élimination de Jessica - un événement inattendu qui a valu à Régis d’être menacé de mort sur les réseaux sociaux - les aventuriers étaient sept à prétendre au titre de héros. Naoil, Moussa, Inès, Alexandra, Eric, Régis et Claude se sont affrontés sur un parcours en cinq étapes lors duquel les hommes devaient porter un sac de sept kilos et les femmes un sac de quatre kilos. Le dernier arrivé de chaque étape était alors évincé et devait remettre son sac au candidat de son choix. Et autant dire que Claude est très vite devenu la cible à abattre de ses concurrents.

Éliminé au premier tour, Régis a donné son sac de sept kilos à Claude, tandis qu’Eric, deuxième grand perdant de cette épreuve, a transmis le sien à Moussa. Tenu en échec sur la troisième étape, Moussa a à son tour donné ses sept kilos à Claude qui, alourdi par une charge de vingt-huit kilos, a été limité à l’issue de la quatrième étape du jeu. Claude a alors annoncé qu’il souhaitait remettre ses quatre sacs à Inès en faisant référence à ce que la jeune femme avait dit lors du dernier conseil, à savoir éliminer les moins méritants. "Venant d’un Claude, je suis très étonnée", a réagi l’infirmière de 25 ans, qui était pourtant dernière sur cette étape. "Si tu reviens sur ta décision, les sacs ne sont pas pour toi. Mais des fois dans la vie, il faut être logique. La preuve, t’es méritante puisque t’es arrivée jusqu’ici. Ta logique d’hier ne me va pas", lui a répondu Claude.

Inès s'emporte contre Claude

Après cet échange tendu, Claude a demandé à Denis Brogniart s’il pouvait distribuer ses sacs à chacune des trois candidates restantes. Naoil et Alexandra ont donc dû porter onze kilos, tandis qu’Inès a dû en porter dix-huit. Une charge importante qui lui a valu de perdre la dernière étape, remportée par Naoil. "J’ai envie d’encastrer Claude, j’ai envie de péter un câble", s’est exclamée Inès,

(...) Cliquez ici pour voir la suite