“Koh-Lanta” 2020 : Marie dévoile les vraies causes de son élimination pour raison médicale

Cette saison de Koh-Lanta : l’île des héros fait énormément parler sur les réseaux sociaux. Et il faut dire que le jeu de TF1 est riche en rebondissements cette année ! Une aventurière qui annonce être enceinte, Delphine qui règle ses comptes avec Ahmad, Sara qui revient sur son nouvel abandon après avoir été opérée d’urgence, Régis qui change de vote, ou encore Joseph qui est accusé de mentir après avoir balancé sur les Rouges… Tant d'événements qui ont provoqué un déferlement de commentaires sur les réseaux sociaux. Et le départ précipité de Marie a également fait réagir les téléspectateurs. À peine arrivée pour remplacer Claudia, contrainte d’abandonner à cause d’une blessure au pied, Marie a elle aussi vu son aventure être coupée court. La candidate Belge n’était apparue que lors d’un épisode, et avait dû déclarer forfait à cause de violents maux de ventre.

Une inquiétante perte de poids

Éliminée pour raison médicale, Marie était donc rentrée en France sans préciser de quoi elle souffrait réellement. Plusieurs semaines après la diffusion, mardi 12 mai 2020, elle a clarifié la situation sur son compte Instagram. Dans une vidéo, elle s’adresse à ses abonnés, qui ont été nombreux à lui poser des questions sur sa sortie du jeu. “Je n’avais pas encore eu le courage de le faire, parce que je pense que je n’ai pas encore tout à fait digéré cette histoire…”, explique-t-elle. “J'ai une grosse bactérie au niveau des intestins, j'ai perdu cinq kilos en très peu de jours. Et surtout, une grosse bactérie au niveau rénal, ce qui me valait un gros traitement antibiotique. Ce n'était pas compatible avec le jeu”, révèle finalement la jeune Belge.

Mais si l’épreuve a été difficile, Marie tient à exprimer sa reconnaissance envers la production de l’émission. “Ils ont été top ! Ils se sont super bien occupés de moi, parce que quand on n’est pas bien à des milliers de kilomètres, comme ça, c’est un peu compliqué”, indique-t-elle. Et elle tient aussi à remercier un autre aventurier qui

(...) Cliquez ici pour voir la suite