• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Koh-Lanta" : agacée, Clémentine s'en prend à Denis Brogniart... qui ne se laisse pas faire

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'enjeu était énorme sur l'île des bannis de Koh-Lanta, La Légende, mardi 12 octobre 2021. Les trois derniers rescapés avaient encore la possibilité de réintégrer le jeu d'aventure lors de la réunification. Seulement, il n'y avait que deux places pour trois candidats. Clémence, Clémentine et Ugo se sont donc affrontés dans l'arène lors d'un jeu de patience et d'agilité : les dominos. Alors que Clémentine était très concentrée, au moment de les faire tomber pour savoir s'ils étaient bien positionnés, l'un d'entre eux était déjà tombé et donc sa combinaison n'a pu atteindre son point final. De quoi particulièrement agacer la jeune femme qui a perdu son sang froid. "Oh non, pourquoi il est tombé ce trou du c** là ? Il est tombé avant", a-t-elle lâché. "Il est tombé avant, parce que…", a voulu répondre Denis Brogniart avant d'être brutalement coupé par la candidate.

"Parce que quoi ?", lui a-t-elle sèchement rétorqué. "Parce qu’il était peut-être mal positionné, en équilibre instable. Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même", a repris le célèbre animateur avec le plus grand calme. Devant les explications de Denis Brogniart, Clémentine a senti qu'elle était peut-être allée trop loin et a simplement répondu : "Bien sûr, mais bon…"

Une séquence qui n'a pas du tout plus aux internautes qui s'en sont immédiatement pris à l'aventurière. "Elle crie sur Denis là ? Elle va sortir !", "Elle parle trop mal, je suis contente qu’il a appuyé là où ça fait mal", "'Vous ne pouvez vous en prendre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles