"Koh-Lanta" : une ancienne candidate a frôlé la mort et raconte son calvaire

·2 min de lecture

C'est un souvenir magnifique qui s'est soudainement transformé en cauchemar. Charlotte, ancienne candidate de Koh-Lanta, l'île des héros, a raconté sur son compte Instagram comment une balade au bord de l'Océan Atlantique aurait pu lui coûter la vie. En effet, celle qui a eu tant de mal à retrouver son poids de forme a fui l'Hexagone et son confinement national pour prendre le soleil sur une île française non confinée, la Guadeloupe. La grande amie d'Inès, issue de la même saison, a partagé plusieurs clichés avec ses milliers d'abonnés sur lesquels on la découvre sur des plages somptueuses. Afin de voir du pays, Charlotte a tenu à visiter l'un des sites les plus réputés de "l'île papillon", la Pointe des Châteaux. Un souvenir (malheureusement) impérissable...

"Je tremble, j'ai cru que tu allais mourir", a expliqué Marion, une amie de l'ancienne aventurière, présente sur les lieux, avant de dérouler le fil de l'histoire : "Elle était posée sur un rocher et la vague était tellement grosse qu'elle l'a emportée. Et avec le courant, elle est tombée dans un trou au milieu des rochers. Je ne l'ai plus vue, elle avait disparu", a-t-elle confié à la caméra. De son côté, Charlotte a cru y passer : "On a eu un petit accident. Les gars, j'ai failli mourir. Mais sinon tout va bien, on est sur un spot plutôt très beau. Mais j'ai failli canner. Le pire c'est que ma tête a cogné sur le rocher et à ce moment je me suis dit : 'Je suis en train de mourir.' J'ai vu la tête de ma mère", a-t-elle balancé, amusée mais encore sous le choc.

D'un air plus sérieux, Charlotte, alias Cha Caron sur Instagram, a décrit à ses abonnés comment elle avait réussi à sortir de cet enfer : "Je rigole mais c'est la première fois de ma vie où j'ai vu la mort devant moi... Quand ma tête a cogné je me suis dit c'est fini. La vague m'a emportée d'une telle force, prise dans la puissance du courant aucune possibilité d'être maître de moi-même. J'ai dû attendre, subir et ressortir quand c'était plus calme." (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite