Koh-Lanta : les hommes ont-ils vraiment besoin de manger plus que les femmes ?

·6 min de lecture
Les garçons de l'équipe des rouges voulaient plus manger que les filles.  © ALP/TF1/Starface
Les garçons de l'équipe des rouges de Koh-Lanta voulaient plus manger que les filles. © ALP/TF1/Starface

Mardi 19 avril 2022, une récompense a divisé le camp des rouges. Plusieurs des hommes aventuriers ont affirmé haut et fort qu'ils méritaient plus de nourriture que leurs camarades féminines. Des propos que certains qualifient de sexistes, tandis que d'autres pointent une simple réalité physiologique. Pour démêler le vrai du faux, nous avons posé la question à un nutritionniste.

Une fois n'est pas coutume, ce sont les rouges qui ont remporté l'épreuve de confort dans le dernier épisode de "Koh-Lanta : le totem maudit". Il s'agit de leur première victoire dans une épreuve de ce type depuis le début de la compétition, et les aventuriers sont repartis avec un rôti de boeuf, accompagné de pommes de terre, pour le plus grand plaisir de tous les candidats. Seulement voilà : la répartition de la nourriture a entraîné quelques réflexions sur le camp, qui ne passent pas sur les réseaux sociaux.

Vidéo. Koh-Lanta 2022 : Les propos de Fouzi ne passent pas, il s'explique !

Les phrases de François et Fouzi ne passent pas

Au moment de diviser le plat en sept parts égales, la grogne était au rendez-vous du côté de ces messieurs, et en particulier de celui de François et Fouzi. "Quand je pense qu’une meuf de 50 kilos va manger comme moi, ça me bouffe", a affirmé le premier, tandis que le second déclarait : "C’est clair, que si c’est moi qui décidais, j’aurais mis les plus grosses portions aux garçons, et des plus petites portions aux filles, ça c’est clair et net ! Parce qu’on a besoin de plus d’énergie pour carburer. Malheureusement on n’est pas sur un principe d’équité, mais d’égalité."

Ces propos ont rapidement été taxés de sexisme par plusieurs dizaines d'internautes. À tel point que le jeune homme de 28 ans a tenu à s'expliquer sur Instagram, affirmant : "Je suis désolé pour ceux qui ont pu penser qu'il s'agissait de propos sexistes, car je suis loin d'être comme ça. Le journaliste me posait une question sur ce qu'on pensait du rationnement entre les filles et les hommes du camp. Et moi, je ne comparais même pas par rapport à moi qui ne suis pas le plus massif, mais par rapport à un François qui fait 1m90 et 90 kilos ou à une Louana qui est un peu plus fine et plus petite. Ils n'ont pas les mêmes besoins caloriques."

L'avis d'un diététicien-nutritionniste du sport sur la question

C'est un fait largement admis en médecine et en nutrition, les hommes ont besoin d'un apport calorique plus élevé. Le diététicien-nutritionniste spécialisé en nutrition du sportif Stanislas Trolonge le confirme : "Les hommes ayant une masse musculaire plus élevée ont un métabolisme de base, c'est-à-dire un besoin énergétique incompressible plus élevé, des besoins nutritionnels plus élevés. C'est sûr dans n'importe quelle situation." En revanche, le spécialiste pointe du doigt les spécificités de la situation : "Dans le cas de "Koh-Lanta" les candidats sont soumis à des activités sportives et efforts physiques importants dans un contexte de sous-nutrition. Ainsi, même si les hommes prétendaient à des apports alimentaires plus importants que les femmes, d'un point de vue énergétique, ils resteraient sous-alimentés. D'ailleurs, les pertes de poids constatées généralement en fin de saison sont plus importantes chez les hommes que chez les femmes."

En effet, à l'aspect répondant purement aux besoins physiologiques de chacun, s'ajoute toute une dimension éthique et sociale : comment garder une bonne ambiance au sein de l'équipe si chaque portion est décidée en fonction du poids, du métabolisme, mais aussi de l'activité de chacun ? Dans un contexte où les candidats sont privés de toute source de nourriture (à l'exception de quelques grammes de riz, de manioc et de noix de coco), comment dire à tel ou tel aventurier qu'il doit manger moins que les autres ?

Des différences de traitement entre les hommes et les femmes

Pour Stanislas Trolonge, la question amène à un débat autre que l'aspect purement nutritionnel pour atteindre l'aspect éthique et social. "Dans certaines épreuves de "Koh-Lanta", les femmes portent moins de poids que les hommes, ou ont des parcours adaptés. On prend donc en compte la différence de physiologie musculaire, les capacités physiques. Pourquoi cela ne serait-il pas le cas d'un point de vue nutritionnel ?" Une réflexion qui a été avancée par bon nombre d'internautes pour justifier la légitimité des plaintes de Fouzi et François.

Comme le souligne le diététicien-nutritionniste : "Il faut rappeler que dans cette situation, les candidats de "Koh-Lanta" vivent une expérience, un jeu de survie en communauté d'un point de vue nutritionnel, cherchant leur nourriture, partageant les ressources, s'offrant des repas plus importants lors d'épreuves de confort. À cela s'ajoutent des activités sportives qui accentuent leur dépense énergétique et donc leur besoin alimentaire. Cela pousse l'organisme à puiser au plus profond de leurs ressources physiques énergétiques."

"Toutefois, dans le cadre de l'aspect social et éthique, la réponse pourrait être non : la réussite dans ce jeu ne dépend pas que de la dimension physique et donc énergétique. La réussite se construit autour des relations sociales, la vie en équipe, en communauté. Admettre donc que les femmes n'aient pas à manger autant que les hommes pourrait nuire à la cohésion sociale, la collaboration en équipe et aux jeux de stratégie. Les moments de repas sont les seuls moments où le groupe se réunit, stoppant les jeux d'alliance ou stratégies. Si chaque équipe veut aller le plus loin possible, il faut que tout le monde mange en même quantité notamment au même titre que le groupe, hommes et femmes, partage les tâches au quotidien (entretien du feu, pêche, cueillette...)." Ce que Fouzi semble d'ailleurs avoir parfaitement compris, puisqu'il affirme : "On s’est dit qu’on fait tous la même chose et les mêmes efforts." Pour lui, inutile de créer des tensions pour quelques calories qui ne pèseront pas lourd dans la balance.

A LIRE AUSSI

>> Koh-Lanta : Stéphanie est devenue la candidate la plus malchanceuse de l'histoire de l'émission

>> Koh Lanta : "On est en 2022 hein", "tu aurais mieux fait de te taire" : la remarque sexiste qui ne passe pas auprès des twittos

>> Koh-Lanta : comment Denis Brogniart s'est retrouvé à la tête de l'émission ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles