"Koh-Lanta" : sexe, hygiène... Denis Brogniart évoque le quotidien des candidats

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Denis Brogniart s'exprime sans filtre. À l'occasion du retour de Koh-Lanta All-Stars, dont la nouvelle saison, intitulée "La Légende" a débuté mardi 24 août 2021 sur TF1, pour le 20e anniversaire de l'émission, le célèbre animateur a accordé un entretien un peu spécial à Télé-Loisirs. Dans cette interview "Dilemmes", la star du PAF donne son avis sur les conditions de vie des aventuriers. Lorsque nos confrères lui demandent ce qu'il estime être "le pire" entre passer "36 jours sans sexe" et "36 jours sans se laver", le présentateur répond, dans un premier temps, sans hésitation : "C'est 36 jours sans sexe", lance-t-il, avec conviction.

En revanche, ces deux contraintes peuvent être liées, souligne Denis Brogniart. "Le problème, c'est que si tu restes 36 jours sans te laver, la libido, elle tombe d'un sacré coup", poursuit-il, avant de conclure : "Je pense que le pire, c'est 36 jours sans se laver, et sans sexe." Des confidences qui ont au moins le mérite d'être sincères. Il faut dire que la patience des candidats est mise à rude épreuve, tout au long de l'aventure...

Dans un documentaire intitulé La vraie vie de vos aventuriers, diffusé mardi 1er décembre 2020 sur C8, plusieurs stars du programme s'étaient livrées sans tabou, sur leurs expériences. Tiffany, l'une des finalistes de Koh Lanta Fidji en 2017, assurait qu'aucun rapprochement physique n'avait eu lieu sur l'île : "Physiquement c’est impossible. On est fatigués, on est sales, on ne pense pas du tout à ça", glissait-elle. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles