Le konjac, le dernier secret minceur

Daniele Gerkens
·1 min de lecture

Zéro calorie et des vertus détox... Au Japon, cette racine bourrée de qualités se mange couramment. Enquête sur une surdouée à glisser dans nos assiettes !

Le konjac, vieux de deux mille ans

Bientôt le printemps ! Et, avec les beaux jours, l’épreuve du maillot qui approche. On a suffisamment dit que les régimes sauvages étaient voués à l’échec. Reste qu’on rêve d’une silhouette irréprochable dans son slim et sur la plage… Pour cela, il y a un aliment méconnu mais diablement efficace : le konjac ! Au Japon, où il est consommé depuis plus de deux mille ans, il n’est jamais très loin des baguettes. Japonaise installée en France et auteure de « Détox 100 % vitalité » (1), Chico Shigeta a toujours mangé du konjac. « Ma grand-mère le préparait elle-même. Aujourd’hui, j’en mets dans les ragoûts, les salades, les crudités, les pâtes. » Chez nous, il est parfois prescrit sous forme de gélules coupe-faim et on le croise souvent comme additif (E425). « La bonne nouvelle, c’est que le konjac peut être consommé par tout le monde. Et qu’il a sa place dans une alimentation équilibrée », expliquent Anne Dufour et Carole Garnier dans « Mes recettes magiques au konjac et aux shiratakis » (2). Voici pourquoi.

(1) Ed. Marabout. (2) Ed. Leduc.S.

C'est quoi le konjac ?

Une plante de la famille des aracées, nommée Amorphophallus konjac et apparentée au yam, cultivée dans toute l’Asie. Son énorme tubercule (jusqu’à 80 cm de circonférence) est réduit en une fine poudre blanche, ingrédient de base de la cuisine asiatique, transformée ensuite en bloc ou en vermicelles.

Où trouver du...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi