Kristen Stewart : « Je ne me maquille certainement pas pour plaire »

Alice Elia

À peine sortie du tournage d'un biopic sur Jean Seberg, Kristen Stewart sera bientôt à l'affiche de « Charlie's Angels ». De passage à Paris, l'actrice et égérie Chanel prend la pose et nous parle cinéma, empowerment et beauté.

De la saga « Twilight », dans laquelle elle s'est fait connaître à 18 ans, jusqu'aux films d'Olivier Assayas, sans oublier « Café Society », de Woody Allen, Kristen Stewart, 29 ans, a montré qu'elle maîtrisait comme personne l'art de slalomer entre productions à gros budget et films d'auteur. Son actualité n'échappe pas à la règle. Dans le nouveau « Charlie's Angels », elle multiplie les scènes d'action sous les traits de Sabrina, la plus drôle des trois anges. Ce qui ne l'empêchera pas, d'ici à quelques mois, d'incarner le personnage tragique de Jean Seberg dans le biopic que lui consacre Benedict Andrews. Dans l'immédiat, toute menue dans son sweat-shirt à capuche, mais le regard intense sous le maquillage charbonneux qu'elle a adopté pour la séance photos, elle se prête au jeu de l'interview, concentrée.

ELLE. Vous avez incarné un vampire dans « Twilight », une beatnik dans « Sur la route »... Qui êtes-vous dans cette nouvelle mouture de « Charlie's Angels » ?

KRISTEN STEWART. Je joue Sabrina, qui est un peu la grande soeur boulet des deux autres. Elle ne fait pas forcément tout dans les règles de l'art, mais elle fait le job et, surtout, c'est quelqu'un de passionnément loyal. Il y a beaucoup de rôles qui vous donnent l'occasion d'aller déterrer des aspects profondément enfouis de votre personnalité. Pour celui-ci, la meilleure chose à faire était plutôt de jouer sur ce que nous sommes vraiment. C'est ce qui donne au...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi