• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Kylian Mbappé furax : ce jour où sa mère lui a fait "perdre 6 millions d'euros"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une anecdote hilarante. Tandis que les fans de football retiennent leur souffle quant au destin de Kylian Mbappé au sein du PSG, la mère du principal intéressé, Fayza Lamari, s'est confiée dans les colonnes du Parisien le 6 octobre 2021. Avec le même humour que son fils, la mère de famille a évoqué le caractère bien trempé de son fiston, notamment au sujet de l'argent. Il faut dire que depuis son premier contrat signé en 2013 à Monaco, le jeune attaquant de 22 ans, originaire de Bondy, a amassé plusieurs dizaines de millions d'euros. Bien que dans l'ombre de son fils, la maman de Kylian Mbappé garde la tête sur les épaules et tient les comptes à jour. Comme elle l'explique au Parisien, elle a même refusé une offre de plusieurs millions d'euros pour assurer la bonne réputation de son enfant.

Le 25 septembre 2021, Kylian Mbappé insultait le joueur Neymar de "clochard" après une passe ratée. Un comportement que sa maman n'a pas laissé passer : "Le dernier désaccord en date, c’est le mot clochard. Je lui ai dit : 'Tu ne peux pas dire ça !'. À la fois je n’étais pas d’accord et à la fois je l’excusais. J’en voulais plus à ceux qui avaient lu sur ses lèvres. À part créer le buzz, je ne vois pas l’intérêt", a révélé Fayza Lamari, admettant que son fils était souvent provocateur.

Comme exemple, la mère de famille se souvient du jour où Kylian Mbappé lui a fait des remontrances au sujet d'une pub qu'elle a refusée à sa place : "Il m'a dit : 'Tu m’as quand même fait perdre 6 millions d’euros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles