L'édito de ELLE : « La Tout doux liste » d'Olivia de Lamberterie

©Boo George

L'édito de la semaine.

La hotte est pleine, et ce n'est pas Noël ! Même pas le temps d'aller rechercher ses étoiles et ses santons qui hivernent au fond d'un placard qu'une première polémique « Christmas or not Christmas» avait déjà éclaté : avant l'heure, c'est pas l'heure, commerçants et mairies auraient dégainé trop tôt leurs décorations ! En ce 1er décembre, on se dit qu'on n'est qu'au début des embûches de Noël ; on les voit déjà s'étriper sur les plateaux, ces champions de la discorde : peut-on encore faire un sapin ? Les amateurs de foie gras sont-ils fréquentables ? Les marrons glacés ne sont-ils pas trop sucrés pour la santé ? Faut-il jeter ses guirlandes électriques ? Le père Noël est-il de droite ou de gauche ? Ras le bol, ras la boule de ces vaines polémiques qui dépassent le mur du con ! Après une année ambiance fight club où, jusqu'à l'Assemblée nationale, on ne sait plus se parler sans s'invectiver, on déclare l'armistice du 1er décembre. Marche ou crève, ça suffit ! Marché (de Noël) et trêve ! Fin des débats, et de la douceur avant toute chose.

Se faire plaisir              

Les calendriers de l'Avent, ce n'est pas que pour les enfants, et si on s'offrait un plaisir par jour jusqu'au 24 décembre ? À vous le choix des charmes, première gorgée de bière ou de champagne. En mal d'idées ? On regarde « The Crown » avec une copine en gloussant parce que la Queen ressemble plus à la mère de Sissi impératrice qu'à Élisabeth ; on...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi